Roncière

Quand vous serez bien vieille, le soir au bord d’une intubation difficile à la bougie,

En Trendelenburg pétant pas le feu, vide avec le pouls filant,

Direz, désenchantée, verte, en vous exaspérant,

Qu’on a pas le cul sorti des ronces et que c’est moche, tout ceci.

Car loin des roses de la vie que vous aimiez tant cueillir, y’a ce petit crétin de toubib pas fini, du fond de son sommeil en grommelant, qui rechigne à vous admettre dans son service malgré le besoin patent. Ce jeunisme miteux, ombre et dédain, qui niant votre droit à un peu d’humanité dans le soin, préfère vous voir croupir dans un couloir que dans un lit, fait de vous un fantôme avant même que vous n’ayez quitté la vie.

Arf, Hélène, j’imagine bien qu’étant née en 1578, ça vous en fait un paquet au compteur, des idiots croisés ; et j’espère que les derniers soignants que vous rencontrerez auront, si ils doivent faire une différence entre jeunot et arrière-mamie, un peu plus de respect pour vous et votre chronologie ; que tous ces débiles auxquels je souhaite de ne jamais vieillir tant ils seraient surpris de voir que tard dans la vie, la personne en chaque humain persiste.

Advertisements
Cet article a été publié dans Connerie fulgurante. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Roncière

  1. Françoise dit :

    Magnifique. C’est très beau et tout est dit. Merci pour eux… Et pour nous qui seront à leur place un jour.

  2. doume dit :

    Bravo Docadré, je ne peux qu’applaudir.
    Après, nous en amont, on a aussi un gros boulot à faire pour ne pas envoyer toutes nos personnes âgées aux urgences parce que mourir là-bas, ça ne me semble pas top …

  3. RdT dit :

    Aaahhhh, je ne suis pas prête d’oublier les mots de ce connard d’urgentiste du chu local qui repondit un jour à l’infirmière, à propos d’un transfert aux urgences d’une résidente de 97 ans décidé par son médecin traitant « à son âge, qu’elle meure chez vous ou chez nous… »
    J’ai peur de vieillir quand je vois au quotidien comment la médecine d’urgence traite les Vieux. Mais il y a pourtant des médecins d’une humanité profonde, même avec les Vieux. Il y en a. Et j’en connais. 😐

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s