Ten green bottles

♫ Ten green bottles, hanging on the wall ♪ ; ten green bottles, hanging on the wall ♪ ; and if one green bottle, should accidentally fall … ♫

Dans la pénombre, je montais et descendais les escaliers en tenant mon petit-frère contre moi, lui chantant cette chanson, jusqu’à ce qu’il s’endorme.

♫ There would be nine green bottles, hanging on the wall ♫

Des dizaines de fois. Je vous dis pas les fessiers en béton armé.

♫ Nine green bottles, hanging on the wall ♪ ; nine green bottles, hanging on the wall ♪ ; and then if one green bottle, should accidentally fall … ♫

Remarquez, il m’arrivait de lui en chanter d’autres. «Dans la forêt lointaine, on entend le coucou, du haut de son grand chêne, il répond au hibou, coucou hibou coucou hibou coucoucouloucoucou» etc.

♫ There would be eight green bottles, hanging on the wall ♪ ; eight green bottles, standing on the wall ♪ ; but if one of these green bottles, should accidentally fall … ♫

J’aimais bien. J’y passais souvent une heure. Il était si mignon. De fait, il l’est toujours. Quand il était petit et qu’il avait peur des monstres, je le rassurais en lui disant que primo, les monstres n’existent pas ; et que quand bien même ils auraient existé, le premier à oser l’approcher rentrerait la queue entre les pattes en pleurant sa maman-monstre, après m’avoir rencontrée sur son passage.

♫ There’d be seven green bottles, hanging on the wall ♪ ; seven green bottles, hanging on the wall ♪ ; but what if one green bottle, should accidentally fall ? ♫

Avec ma gamine, j’ai jamais eu besoin de faire ces allées et venues chantantes & escalieresques ce qui explique le ramollissement épouvantable des fessiers. Le soir, spontanément et dès le jour suivant sa naissance, elle me prenait pour une tétine géante (géante à cause des bonnets 110 E), tétant quasi-continuellement de 20h à 23h. Puis, lorsqu’elle était enfin repue, je l’amenais dans son petit dodo, la posais, elle ouvrait les yeux, tournait la tête vers sa droite, et paisiblement s’endormait. Jusqu’au matin 8 ou 9h. Oui, dès sa naissance. Je sais. C’est pas du jeu.

♫ Then would be six green bottles, left hanging on the wall ♪ ; six green bottles, hanging on the wall ♪ ; and if one green bottle, should accidentally fall … ♫

Mon filleul étant manifestement beaucoup moins fan de ma voix, je me souviens avoir mis fin à ses pleurs en lui donnant ce qu’il lorgnait avidement depuis un moment … Une gousse d’ail. Il n’avait que quelques mois. Efficacité géniale. Et crrr crrr crrr, avec ses gencives tout juste percées de ses premières ratiches, toute la soirée il a grignoté sa gousse, dans le plus grand des bonheurs. Je vous dis pas son haleine. Je vous dis pas la gueule de ses parents lorsqu’ils sont venus le chercher. Cependant cela les a bien amusés.

♫ There would be five green bottles, hanging on the wall ♪ ; five green bottles, hanging on the wall ♪ ; but if one more green bottle, should accidentally fall … ♫

Une année, l’homme a eu un tel coup de stress pour d’obscures raisons professionnelles qu’il en a perdu le sommeil. Son médecin lui a prescrit un hypnotique de réputation plutôt soft, à sa demande. 1er soir. Il avait bu 1 verre de rouge au dîner. A pris son comprimé au coucher. S’est mis, dormant, à faire d’affreuses pauses respiratoires que je contrais en respirant bien bruyamment contre lui, forçant son rythme ventilatoire à se synchroniser au mien. Et stop définitif le traitement en question. Je n’en avais pas dormi de la nuit. Too big flip. Huge flip.

♫ Now would stay … four green bottles left hanging on that wall ♪ ; four green bottles, hanging on that wall ♪ ; so if one green bottle, should accidentally fall … ♫

Quant à moi, le coup de l’interaction médoc-bibine bambou, ça m’est arrivé il y a une dizaine d’années. J’avais eu un truc qui fait bien mal pendant une quinzaine. On m’a prescrit du tramadol. Le tramadol, ça fait gerber plein de gens, mais étant indestructible du bide, perso, no souci. J’en prenais 50 mg d’une forme à libération prolongée, le matin. J’en arrivais à la fin du traitement, lorsque la Saint-Sylvestre s’est pointée à l’improviste. Comme une idiote, je n’avais pas fait gaffe. Aussi, le matin, j’ai pris ma dope dose comme une bonne fifille observante au traitement. Est arrivé le soir. 19h, apéro. 1 verre de blanc. 19h20, coup de massue monumental, une envie de dormir massive. Et là, les potes qui font «Nan, Adré, c’est le 31 décembre, tu ne vas pas te coucher ! Attends de trinquer pour la nouvelle année !». De 19h20 à 00h05, j’ai regardé ma montre toutes les 5 minutes en songeant «Bon, c’est quand, minuit, que je puisse aller me pieuter ?????». Depuis, je pense à prévenir les patients auxquels j’en prescris, du 2e effet kiss-pas-cool.

♫ There would be three green bottles, hanging on the wall ♪ ; three green bottles, hanging on the wall ♪ ; but if one green bottle, should accidentally fall … ♫

Selon les équipes, les habitudes locales, la recette diffère. L’association opiacé + benzo reste redoutable. Perso, j’aime bien mida-suf. Parfois, je m’adonne au mida-suf-propofol. En étant pas trop rachou sur les posos, font bien dodo, les patients.

♫ There would be two green bottles, hanging on this wall ♪ ; two green bottles, hanging on this wall ♪ ; and then if one of the two green bottles, should accidentally fall … ♫

Récemment j’ai transféré un jeune patient, ex-toxico, 55 kg tout mouillé, intubé-ventilé-sédaté sur une vilaine pathologie. 50 γ/h de Sufenta + 30 mg/h de Midazolam + 300 mg/h de Propofol, sans compter les grosses louches que je lui enquillais en bolus de ces drogues à chaque micro-poil de brancardage, et encore avec tout ça régulièrement il ouvrait les yeux, me suivant du regard. Freaks. Avec des doses pareilles j’en aurais pour 6 mois de cuver, mais lui ne dormait pas vraiment.

♫ There would be only one green bottle, hanging on the wall ♪ ; one green bottle, hanging on the wall ♪ ; and if that last green bottle, should accidentally fall … ♫

Alors qu’on s’arrache les cheveux à faire roupiller les gosses, on se creuse la cervelle à sédater les patients, mais bon sang pourquoi s’échiner puisqu’une solution existe ? Y’a qu’à leur filer des croquettes pour chat ! C’est pourtant simple !

Je peux vous assurer que ça marche. J’ai observé de très nombreuses fois la magie à l’œuvre : mon chat boulotte quelques croquettes, et invariablement il dort plusieurs heures au décours.

♫ There would be no more green bottle, hanging on the wall ♪ ; no green bottle, hanging on the wall … ♫

Advertisements
Cet article, publié dans Instantanés, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ten green bottles

  1. Ah merci, je file dés demain acheter des croquettes pour chat. Si ça peut être une solution à mes insomnies sans les effets secondaires des autres trucs c’est trop beau.

    Mais bon j’aurai du y penser pourtant, j’ai pu constater aussi l’effet parfait de la chose à maintes reprises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s