Pong

Quand je reçois des commentaires sur ce blog, l’hébergeur m’envoie des alertes appelées «ping». D’où le titre de ce post.

Je voudrais m’adresser directement à la consœur dont j’ai fustigé certains articles dans le post précédent.

Chère consœur,

Bonjour. Je découvre votre réaction à mon post intitulé «Vase» dont je peux comprendre qu’il vous ait piqué.

Vous abordez dans votre réponse de nombreux points, parfois de façon un peu désordonnée. Si vous me permettez un conseil que l’expérience de l’âge vous apportera tôt ou tard, tachez de ne point tout mélanger. La clarté de votre discours ne le rendra que plus sérieux, tant elle tend à refléter l’organisation de vos pensées. Enfin passons.

Il va de soi que je suis loin de tout savoir, y compris dans ma propre discipline. Et c’est normal. Néanmoins, pour ce qui est de mon domaine d’activité, j’essaie d’apprendre perpétuellement, car il me semble le devoir à mes patients. Quant à l’image du médecin qui devrait tout savoir, je la trouve ridicule tant elle est irréaliste. Pourtant je crois qu’on ne peut pas s’atteler à vulgariser des notions que l’on ne maîtrise pas parfaitement soi-même. C’est précisément ce que je vous reproche de faire. Il est noble et utile de vouloir décrire des pathologies, leurs mécanismes et les principes thérapeutiques en découlant à un public non initié ; et bien que l’hyperspécialisation rende leurs propos parfois obscurs car déconnectés de ce que les non spécialistes peuvent comprendre ; je crois que c’est à ceux qui ont une compétence dans un domaine bien particulier qu’incombe la tâche d’en expliquer les principes simples au lecteur curieux en quête d’information.

Que l’enseignement au cours des études de médecine soit largement perfectible, je n’en doute pas. Et j’estime que votre méconnaissance de mécanismes physiopathologiques pourtant simples comme celui de l’OAP en témoigne. Il ne me parait pas normal qu’on ait pu vous laisser évoluer jusqu’à l’internat avec de telles lacunes sans que le filet pédagogique ne vous rattrape, et ne parvienne à corriger ces méprises. Il en va de la responsabilité de vos enseignants. Néanmoins chaque étudiant en médecine se doit également de rechercher lui-même à parfaire ses propres connaissances et à éclairer les points sur lesquels il ne parvient pas à comprendre. Cela va de la question posée à un professeur ou même à un camarade plus à l’aise avec une matière, à la recherche bibliographique approfondie. Au même titre que l’empathie, nous le devons dès le début de nos études à nos patients, d’un point de vue éthique. On ne peut pas soutenir à un patient qu’on a été la victime passive d’un enseignement certes mal organisé (et je suis entièrement d’accord avec vous sur le fait que nous former à être des bêtes à concours est aberrant) pour se justifier de ne pas savoir prendre en charge une pathologie grave, fréquente, et aux mécanismes pourtant aisés à saisir comme l’OAP.

N’opposez pas éthique et compétences «techniques». Je ne vois pas en quoi les deux ne seraient pas conciliables. Y’aurait-il les bons médecins humains mais incompétents d’un côté et les méchants médecins puants mais brillants de l’autre ? Je ne crois pas.

Je ne me suis pas mêlée de vos écrits concernant l’hygiène de vie et la santé. Si vous parvenez à diffuser des messages de prévention concernant l’alimentation et les addictions au tabac ou à l’alcool, je vous en félicite. Je vous demande de ne pas tenir de propos aussi brouillons qu’erronés sur des pathologies urgentes et graves et surtout de ne pas donner de conduite à tenir qui puisse se révéler dangereuse pour votre lectorat qui semble vous accorder une grande confiance par ailleurs. En effet rien ne vous oblige à aborder ces sujets dont vous n’avez pas la maîtrise.

Vous êtes responsable en tant que médecin de la rigueur de vos propos, comme vous l’êtes de la qualité de votre formation. Je ne dis pas que vous n’avez pas le droit d’exister, encore moins que vous ne pouvez pas vous exprimer.

Il en va justement de votre éthique (argument que vous brandissez un peu à tort et à travers me semble-t-il) de ne pas tenir des propos de vulgarisation concernant des pathologies graves et urgentes sans prendre la précaution de vous documenter correctement. Si vous êtes libres de vous exprimer, cette liberté s’arrête dès lors que vous donnez à l’affirmative des conseils qui mettent à en danger, à court terme, la vie de ceux qui pourraient vous lire en toute confiance.

Je vous invite à corriger les articles incriminés, et vous répète que je m’engage à vous fournir toute aide nécessaire pour cela. Si cela vous semble trop laborieux, et compte tenu de votre emploi du temps chargé d’interne (je sais ce que c’est), retirez les au moins jusqu’à y avoir apporté les corrections indispensables.

Veuillez croire, malgré le caractère certes frontal de mon post précédent, que vous n’avez pas affaire à quelqu’un de dogmatique, loin s’en faut. D’exigeant, ça oui. Parce que c’est la moindre des choses.

Médecin, vous devez être empathiques de vos patients. Mais pas que. Vous devez également vous assurer d’un minimum de connaissances, et connaitre avec précision les limites de vos compétences pour ne pas les outrepasser. Médecin blogueur, vous devez veiller à ce que vos propos lorsqu’ils abordent des points dans lesquels vous n’êtes pas en mesure d’être affirmative, soient clairement assortis de la notion de doute, et pas seulement «dans un autre post». Cette précision, vous vous devez de l’apporter à chaque fois que vous parlez de choses dont vous ne connaissez et ne comprenez pas parfaitement les tenants et les aboutissants. C’est précisément une question éthique.

C’est une double responsabilité que d’être médecin et que d’être médecin blogueur. Surtout quand on souhaite faire de la vulgarisation médicale. C’est une tâche difficile. Il est important d’y conserver une certaine rigueur et de respecter les limites de son propre champ de compétence.

Bonne journée.

Publicités
Cet article a été publié dans Coups de gueule. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Pong

  1. Alix dit :

    Quand je vois une personne qui fait une erreur (réelle ou supposée), j’expose ma réflexion à cette personne (comme ça, si c’est moi qui me trompe, je suis détrompée !).
    Dans ce cas, heureusement que la journaliste a permis le relais… parce que c’est bizarre de dire que telle chose est scandaleuse, sans même essayer de contacter l’auteure.

    Ca me fait penser à une anecdote. J’avais entendu un bruit et quand je me suis retournée, j’ai vu une personne qui se tenait la tête car elle venait de se cogner en se relevant. Et son voisin de dire : « J’ai bien vu que tu allais te cogner ! ». Autant dire que je n’ai pas éprouvé de la considération pour ce voisin…

    • docteurgece dit :

      Bonjour Alix,
      Si je ne m’abuse, il me semble qu’avant d’écrire son billet, Adrénaline avait laissé un commentaire sur le site de Ludivine, reprenant les idées développées ensuite dans son post, et lui proposant également son aide afin de revenir sur certaines approximations…

      • thoracotomie dit :

        Je suis d’accord avec Alix sur le fait de contacter directement la personne. Il y a peut être eu un commentaire sur son site, mais même le fait de « proposer son aide » peut être maladroit et mal vécu (égo de blogger) ou être mal intentionné (faire clairement comprendre que le contenu n’est pas au niveau). Si le ton du commentaire était comme cet article, c’est à dire méprisant et condescendant, je peux comprendre qu’elle n’ait pas voulu de ton aide.
        Au final je ne comprend pas l’intérêt d’en faire un (pardon 2) articles de blog : buzz facile ? un Indignez-vous-like ? remplissage de site pour la période estivale ?
        Je ne connais pas bien son site, j’avoue que ce n’est pas ma tasse de thé. Mais le procédé d’en parler (qui finit par lui faire de la publicité via la polémique) alors qu’on aime pas ça …
        D’autant plus que la lâcher dans l’arène médiatique + twitter où elle ne fait pas partie de la belle grande et pure communauté médicale, c’était assez facile et pour tout dire malsain vu le lynchage lié à l’effet de foule.

      • drlebagage dit :

        Je suis d’autant plus étonnée de ta réponse thoraco, que ton blog est un exemple de rigueur dans l’information délivrée et que tu sources toujours ce que tu y racontes. Par ailleurs je sais pour avoir testé que tu prends en compte les remarques, ouvertures ….
        C’est peut-être son statut d’interne qui motive cette défense et je peux le comprendre. Le contenu « santé par le végétarisme » ne me dérange pas du tout mais comme docadré je suis inquiète des conséquences de certaines contre-vérités que j’ai pu lire sur son blog.
        Dans les domaines de l’urgence je trouve dangereux qu’on puisse ainsi raconter ce qu’on veut et se cacher derrière « sa bonne volonté » (alors qu’en psychiatrie on peut y aller hein ^^).

  2. Carabin dit :

    Apres nos echanges sur le dernier post, je suis aller voir de facon un peu plus approfondi le contenu de son blog : meme si je n’adhere pas a l’approche frontale, la reponse formulee par la « confrere » me consterne… le terme brouillon ne suffit pas a qualifier le manque de comprehension de ce qui lui est reproche, melangeant tout et n’importe quoi, mais aussi le contenu (pauvre medicalement parlant) de son blog….
    Un signalement a l’ordre pourrais peut etre etre benefique, mais je ne m’en chargerais pas (dans le code de deontologie doit bien y avoir une ligne sur « je ne dirais pas de conneries aux gens » )
    Je passerais peut etre pour vulgaire, mais faut pas parler aux cons, ca les eduquent… Elle ne vaut meme pas les minutes passer a lui faire comprendre des notions qui certainement la depassent.

    • Anna Musarde dit :

      Et éduquer les cons, c’est gênant pourquoi ? Ça finirait par les rendre intelligents ? Marrant, il me semble à moi que c’est justement le but… Pas la peine de rentrer dans le jeu de la polémique, dans le jeu de « les copains de Ludivine contre les copains de DocAdrénaline ». On n’est plus dans une cour de récré, putain. Cette jeune femme va devenir médecin comme vous (si j’en crois votre pseudo), ce serait pas mal que vous appreniez, l’un comme l’autre, à faire passer l’intérêt du patient avant votre petit ego.

      • Cad dit :

        C est bien de l intérêt du patient dont il s agit …. il me semble que certains ont vraiment du mal a le comprendre ….

      • Carabin dit :

        Oula… Alors une recherche rapide auras permis rapidement de voir que j’ai fait la reproche a docadrenaline de faire de la « polemique » sur son dernier post. Sur le fond, elle a cependant 100% raison, toutes ses remarques etant justifiees…..
        Le probleme que j’ai (outre le fait que son site est un tissus d’annerie (il doit y avoir du bien et du moins bien certainement…. mais c’est pas du niveau d’une interne en medecine generale)) c’est que sa reponse ne contient pas une once de bon sens, et ne semble pas avoir compris les reproches qui lui ont ete adressee… et c’est la ou je me dit que ca ne vaut pas la peine « d’eduquer les cons » parceque ca ne s’eduque justement pas… On peut leurs expliquer de 20 manieres differentes, ils comprendront toujours pas.

        Bref, j’ai vu que ludivine et docadre allaient peut etre se parler, et on verra bien ce qui se passe….

      • Anna Musarde dit :

        Et sur la seule foi du blog d’une personne, tu arrives à déterminer qu’elle est conne au point qu’il ne sert à rien de communiquer avec elle ? Pardonne-moi si c’est un peu brutal, mais si j’espère que tu ne juges pas les gens aussi vite tout le temps, et sinon, j’espère que tu choisiras une spécialité où on ne rencontre pas souvent les patients.

  3. la mère coco dit :

    Et bien je dis juste qu’on passe son temps à lire des conneries sur internet concernant la santé, sur les forums, sur des sites de charlatans vendant des régimes à la con ou autres inventions lucratives…et qu’on ne ne peux pas les empêcher.
    Simplement, en tant que médecin, on se doit d’être garant d’une certaine information médicale qui se veut honnête et juste. Alors soit on est sûr de son coup, soit on la ferme. Il y a une responsabilité morale dans le serment d’Hipprocrate. L’erreur est humaine certes mais un médecin doit très vite apprendre à mesurer ses responsabilités, ce qui semble non acquis chez cette jeune consoeur.

  4. Je comprends les réactions de toutes les deux, vous avez des blogs très différents avec des finalités aussi très différentes.
    Ca me fait penser quand j’étais jeune je m’étais « battue à mort » avec une autre élève, ensuite nous étions les meilleures amies du monde.
    Non, non, je ne suis pas provocante 🙂

  5. Ping : Pong | Jeunes Médecins et Médecin...

  6. Docteurdu16 dit :

    Bravo docadrenaline !
    Pour une fois que quelqu’un met les pieds dans le plat et parle de khonfrères, et ici de khonsoeurs, qui ne disent pas tout à fait la « vérité ». La critique est par ailleurs fondée sur une analyse de la validité interne des données produites. Il est important de te soutenir et de dire Zut à la netétiquette qui est une invention des censeurs et des tolérants corrects.
    Bravo.
    Ce qui m’amuse et m’attriste, ce sont les commentaires de blogueurs qui s’offusquent.
    C’est un billet de salubrité publique.
    Amitiés.

  7. Ou on fait un blog de médecin informatif, on assume et donc on en vérifie la qualité, ou on se contente de narrer les anecdotes liées au métier ou à son apprentissage (on n’a demandé à personne d’être parfait le premier jour, mais encore moins de le prétendre ni d’être carrément dangereux pour le pékin moyen que je peux être à mes heures). Ou alors on va bloguer sur Doctissimo. Stop au fantasme Michel Cymes, un peu!

  8. Aude dit :

    Bien envoyé, bravo, et toussa

  9. Borée dit :

    Merci pour ces billets salutaires !

    J’avais moi-même essayé de faire une petite enquête sur le blog « l’ordonnance ou la vie » mais ça ne m’avait pas mené bien loin.
    La seule certitude, c’est que l’auteure est bien interne en MG.
    Sur le fond, elle est complètement dans un trip mêlant théorie du complot et approches « parallèles », oscillant entre la pataphysique et des approches qui me semblent sectaires et dangereuses. D’autant plus qu’elle mélange ça avec des approches médicales plus conventionnelles.
    Je trouve l’aspect de son blog étonnamment « pro » et je me suis interrogé sur certains aspects commerciaux (récolte d’adresses mail, proposition d’un « guide gratuit »…) mais je n’ai rien trouvé de concret permettant de lier ceci à un mouvement sectaire quelconque.
    Mon petit doigt me dit qu’il doit bien y avoir quelque chose pourtant.
    Certainement une affaire à creuser !

  10. Manette à Pied dit :

    C’est marrant , moi aussi quand j’ai lu la prose de Ludivine , j’ai pensé qu’elle devait être  » ensectée » ‘. Et qu’elle soit défendue n’a rien de surprenant ! Cette structure mentale qui mélange tout , et qui est aussi très manichéenne , est extrêmement répandue . Ce qui est grave , c’est , comme le souligne Docadrenaline , lorsque quelqu’un , en charge de la santé , de la sécurité ou de l’éducation , cumule ainsi incompétence et suffisance . Là , je dis qu’il ne faut pas prendre de gants , et leur rentrer dedans . Parce que le post est long , mais clair ! Ce qui a déclenché les foudres de notre SMURiste-Régulatrice préférée , c’est que l’interne-qu’on-ferait-peut-être-bien-d’interner tend à dissuader des patients d’appeler le 15 et leur fait ainsi courir un risque vital .
    Alors c’est très bien qu’elle ne se soit pas embarrassée de diplomatie .

  11. Ludivine dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre réponse. Je vous envoie mon numéro de portable par mail. J’aimerai bien discuter avec vous ou mieux encore vous rencontrer.
    Cordialement

  12. floriali dit :

    Je lis le blog de Ludivine, non il n’y a pas de secte derrière son blog !! Je ne fais pas non plus partie de mouvements sectaires, je n’ai pas de gourou. Tout ça devient délirant !!!

  13. Olive verte dit :

    Bonjour,
    je ne suis ni médecin, ni étudiant en, ni végétarien.
    Les remarques faites sur l’article concernant le 15, ou d’autres parties, sont peut être justifiés. On ne peut plus vérifier point à point, le blog a disparu.
    Ce qui me gêne dans votre approche frontale , et celle de plusieurs de vos confrères commentateurs , c’est le rapport investissement dans l’exactitude scientifique / nombre de vies sauvées.
    Par exemple, sur ce lien donné par un site médical :
    http://www.theheart.org/fr/article/1556193.do :
    Manger végétarien réduit la mortalité dans l’Adventist Health study 2
    Ici, il s’agit d’alimentation préventive pour les maladies cardiovasculaires, le meilleur résultat étant pour le régime végétarien avec consommation de poisson
    Dans d’autres cas, un régime alimentaire avec exclusions de certains aliments réduit très nettement les crises d’asthme. Là pas de référence, version Evidence Based Médecine, juste une compilation de cas similaires, sur un mode empirique, mais néanmoins récurrent, répétitif.
    Ou autre sujet, le surdéveloppement de diabètes de types 2, source potentielle de nombreuses complications, y compris cardiovasculaires, suite à la prescription de médicaments anti-cholestérol, avec un bénéfice plus que douteux.
    Le rapport entre tout ça ? Ce sont trois thématiques abordées dans ce blog ici décrié.
    Dans l’absolu, le nombre de vies potentiellement sauvées peut être assez considérable, ce n’est bien sûr pas possible de comptabiliser.
    Vos critiques ont peut être éloigné des patients d’approches alimentaires qui sauvent clairement des vies, ou de regards scientifiques (via les liens donnés) sur des traitements pleins d’effets secondaires avérés, pour des bénéfices très hypothétiques, et très discutés

    Ce n’est pas une raison pour risquer d’autres vies, si ça a été réellement le cas. Mais monter sur vos grands chevaux aura abouti à la disparition d’infos intéressantes. je vous laisse comptabiliser dans les mois qui viennent si la fermeture de ce blog aura eu un réel impact sur les consultations du 15 à bon escient. je doute !

    • Adrien dit :

      Donc si je comprend bien, les internautes ne peuvent plus lire « l’ordonnance ou la vie », ils vont continuer à manger de la viande et donc mourir de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2?

      Sinon l’étude dans le lien a l’air bof bof, les intervalles de confiances des risques relatifs incluent pour la plupart 1 donc c’est pas très significatif…
      J’ai aussi jeté un coup d’œil à celle du diabète 2 tirée de la même cohorte et ça m’a semblé très approximatif.

      Après, c’est évident que manger des haricots et des courgettes c’est meilleur pour la santé que du saucisson et des rillettes… Mais de là à partir en croisade contre la viande…

  14. Johan dit :

    Votre consoeur est interne (pas bébé docteur, interne), elle est medecin en formation et un minimum d’esprit confraternel aurait exigé que vous vous adressiez à elle par des voies moins « publiques » et sur un autre ton. Personnellement ça me choque, on est pas a la machine à café de l’hôpital en train de vomir sur nos collègues (qui sont forcément moins bons que nous, c’est évident) mais sur la toile donc un peu de retenue !
    Il semble aussi que votre consœur ait eu vent de ce bashing via le mail d’une journaliste, quelle élégance…
    Je suis d’accord sur le fond, a savoir qu’en tant que medecin nous avons une responsabilité vis a vis de nos propos, et qu’avant de faire un topo sur telle ou telle mécanisme physiopath on s’y replonge un peu. Maintenant on peut en toute sincérité admettre que nous sommes tous plein de lacunes (surtout s’agissant de physiopath !) ce qui ne nous empêche pas de prendre correctement en charge nos patient.
    En bref, je trouve votre attitude indigne d’un medecin un temps soit peu respectueux de ses confrères.

  15. Guilhem dit :

    En tant que professionnel du web, j’avoue être assez choqué par le blog de votre consoeur. Je lis des blogs de médecins comme le votre, celui de Jaddo et tant d’autres plus par plaisir que par obligation professionnelle, ce que je traite se trouvant « ailleurs ».

    Quand je suis allé lire son blog, pour me faire ma propre opinion, j’ai été agressé par toutes les ficelles du métier de « blogueur professionnel » : la pop up qui demande une adresse mail en échange d’un pdf sans intérêt, le bon plugin de commentaire qui attire les gens, les liens d’affiliation, etc… je ne critique pas la chose en soi, au contraire, mais c’est la première fois que sur un blog de médecin, je retrouve une « collègue » (et non pas consoeur)

    La pop up pour laisser son mail m’a particulièrement gêné, car c’est un outil classique de constitution de fichier prospect. Et quel type de fichier prospect une interne en médecine généraliste a-t-elle besoin de se constituer ?

    Le slogan de ses vidéos sur youtube tranche avec la soi disant « humilité » dont elle parle, « Recever toutes les réponses à vos questions »…. même aux questions sur lesquelles elle n’a pas de connaissances pointues ?

    Je pourrais détailler point à point les mécanismes appliqués sur ce blog, et qu’une autre de mes collègues – que je respecte – à détaillé comme ceux des « vendeurs de rêves » http://www.lumieredelune.com/encrelune/ten-top-signs-you-are-screwed,2012,12 et qui d’habitude exercent dans des domaines plus directement monétisables.

    Personnellement, et contrairement à certains lecteurs sans doute peu au courant des mécanismes d’internet, je vous soutiens totalement.

    Et je me pose d’ailleurs une question – à laquelle je n’ai pas de réponse – du respect de la déontologie, puisque Ludivine blogue sous son propre nom.

  16. Guilhem dit :

    En tant que professionnel du web, j’avoue être assez choqué par le blog de votre consoeur. Je lis des blogs de médecins comme le votre, celui de Jaddo et tant d’autres plus par plaisir que par obligation professionnelle, ce que je traite se trouvant « ailleurs ».

    Quand je suis allé lire son blog, pour me faire ma propre opinion, j’ai été agressé par toutes les ficelles du métier de « blogueur professionnel » : la pop up qui demande une adresse mail en échange d’un pdf sans intérêt, le bon plugin de commentaire qui attire les gens, les liens d’affiliation, etc… je ne critique pas la chose en soi, au contraire, mais c’est la première fois que sur un blog de médecin, je retrouve une « collègue » (et non pas consoeur)

    La pop up pour laisser son mail m’a particulièrement gêné, car c’est un outil classique de constitution de fichier prospect. Et quel type de fichier prospect une interne en médecine généraliste a-t-elle besoin de se constituer ?

    Le slogan de ses vidéos sur youtube tranche avec la soi disant « humilité » dont elle parle, « Recever toutes les réponses à vos questions »…. même aux questions sur lesquelles elle n’a pas de connaissances pointues ?

    Je pourrais détailler point à point les mécanismes appliqués sur ce blog, et qu’une autre de mes collègues – que je respecte – à détaillé comme ceux des « vendeurs de rêves » http://www.lumieredelune.com/encrelune/ten-top-signs-you-are-screwed,2012,12 et qui d’habitude exercent dans des domaines plus directement monétisables.

    Personnellement, et contrairement à certains lecteurs sans doute peu au courant des mécanismes d’internet, je vous soutiens totalement.

    Et je me pose d’ailleurs une question – à laquelle je n’ai pas de réponse – du respect de la déontologie, puisque Ludivine blogue sous son propre nom.

    (PS désolé si je poste en double, je ne sais pas si mon commentaire a été pris en compte ou pas, ma connexion internet est fort capricieuse ce soir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s