Euphorie

Les amis, c’est la fête. En atteste l’état de la bouteille de blanc, alors que l’aide que j’ai reçu pour en venir à bout est somme toute modeste. En atteste surtout le fait que je n’ai pas l’intention de la laisser vivre ainsi diminuée. J’ai opté pour l’accompagnement dans la fin de vie. De la bouteille. [Toi aussi, organise les soins palliatifs de cette pauvre bouteille qui chez toi est en souffrance, et dont les jours sont de toute façon comptés.]

Et pourquoi donc est-ce la fête, me diront ceux d’entre vous qui croient encore qu’il me faut avoir un motif.

Bon alors déjà parce que [je compte sur le lecteur pour se lever et chanter] c’est l’anniversaire de Dark Vador. Enfin c’est pas aujourd’hui mais c’est aujourd’hui que ça se fête, l’événement. [1]

[Oui je demande à mes INNOOOOOMBRABLES lecteurs de se lever et de chanter pour ton annif, et alors ? C’est mon blog et j’fais c’que j’veux d’abord.]

Ensuite. Comme le savent ceux qui me suivent sur twitter, j’ai pu venir à bout de mon tas de paperasse, alors même que l’amoncellement paperassier avait débuté en 2008. [2]

J’ai quasiment acquitté tous les éléments de ma to-do list. J’ai même régularisé et envoyé des trucs en avance. Pour la déclaration d’impôts, j’ai hésité, j’avoue avoir été tentée, mais j’ai résisté. J’ai encore un mois et des brouettes pour le faire, faut pas déconner non plus.

[Standing ovation de rigueur, toussa] Ladies and gentlemen, j’ai envoyé un abstract en anglais. Avec 26h d’avance sur la deadline. [Pas la peine de vous rasseoir, et tonnerre d’applaudissements sviouplé] [nan, pas toi, Dark, t’es exempté. Déjà tu m’as pas frappé, ça me suffit] J’ai réalisé avec-mes-petites-mains et envoyé-pas-avec-mes-pieds-ni-avec-le-lobe-de-mon-oreille-gauche un poster pour un autre congrès. Mais surtout, Dark ne m’a pas défracté la gueule alors que je me suis risqué à lui soumettre ledit poster avant envoi définitif. [3]

C’est les vacances. [4]

Seule ombre au tableau : demain jour férié, je vais pas pouvoir aller claquer ce-que-je-mettrais-de-coté-si-j’étais-une-bonne-fifille-prévoyante dans des fringues et autres meubles. M’en fous, internet est toujours ouvert.

Bon alors, maintenant, les plus observateurs d’entre vous [je sens que le pluriel n’est pas forcément de rigueur] se demandent qu’est-ce que c’est que ces chiffres entre crochets. Nan ce ne sont pas des références bibliographiques. Ce sont des PJUVDVB. Des Points Justifiant Un Verre De Vin Blanc.

Elle est cinglée, vous vous dites. Ouais ben c’est pas vous qui êtes entourés :

– d’une fille qui a un mouton en peluche qu’elle appelle Milou,

– d’une mère qui relègue au rang de «normale» la voix de Donald Duck quand elle chante,

– d’un parâtre qui met tout ce qui lui tombe sous la main dans ses narines, à table, en prétendant chantantement ne pas être un écureuil.

Hein, bon. Faut remettre les choses à leur places, les points sur les cédilles, toussa. Je suis cinglée mais franchement je me trouve plutôt équilibrée dans ce contexte.

Donc. Je vais pouvoir vous raconter plein d’histoires.

J’en ai même une qui me titille, à base de troubles du rythme. N’ayant pas le matos pour magnifiques montages photos sous la main, je pense même opter pour du métaphorique:

Représentation schématique d'une intervention SMUR. Toute ressemblance avec des animaux existant ou ayant existé est fortuite.

Représentation schématique d’une intervention SMUR. Toute ressemblance avec des animaux existant ou ayant existé est fortuite.

Bah oui, on a déjà dit que trouble du rythme = tagada = cheval, il est assez évident que j’ai un côté idiot mais qu’en plus je suis têtue = mule, quant à l’externe … Désolée. La pomme de pin me semble crédible en scope multiparamétrique de transport.

Allez, je vais aller donner l’extrême onction à une âme souffrante au contenu liquidien euphorisant.

Advertisements
Cet article, publié dans Brèves, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Euphorie

  1. zigmund dit :

    à la tienne ! si ce n’était la flemme de descendre un étage et la télé (la 2 sur le SMUR) j’irais moi aussi achever » une âme souffrante au contenu liquidien euphorisant » HIPS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s