Normal

J’ai quitté le boulot en retard. Je régulais, y’avait des appels, j’avais envoyé une équipe sur une histoire dont je voulais avoir le fin mot. Un de mes collègues en avait envoyé une autre. J’avais fini. Je voulais savoir. J’ai traîné un peu.

Le fin mot n’était pas très réjouissant. L’équipe envoyée par le collègue avait besoin d’une place dans un service spécialisé.

Je suis partie. J’ai griffonné quelques mots à mon collègue pour qu’il sache ce que faisaient les SMUR. En bas du mot, «tout est cadré».

Je suis allée me changer. Habits de lumière au placard. Tenue civile plus esthétique et plus «normale».

Je suis rentrée. Toute la maisonnée dort, sauf le chat.

Normal.

C’est pas moi, la norme, clairement. Je me sens pas très à l’aise avec d’une façon générale, et là, je vois pas pourquoi j’irais dormir, même si c’est «normal», à c’t’heure ci.

Y’en a qui ont fait vœu d’être normaux, qu’ils soient présidents de la république ou autre.

J’aurais pas pu. Y’a bien des fois où ça m’a tenté, mais j’en suis pas capable, je crois. Trop de boulot, d’être normal.

Tant pis.

Je ne serai pas une mère normale. Ni une compagne normale. Ni une fille normale. Ni une amie normale. Ni un médecin normal.

Je serai moi.

C’est pas un jugement de valeur, et si ça devait l’être, il serait en ma défaveur. C’est pas bien, de sortir de la courbe de Gauss.

Tant pis.

J’ai laissé derrière moi la fourmilière de la régulation du SAMU ce soir, pour retrouver une maison calme. J’aime les contrastes, mais je ne vous cache pas que je me sens un peu anormale dans cet environnement paisible.

Je vais aller manger un reste de riz froid directement dans la poêle. J’adore ça.

Advertisements
Cet article, publié dans Brèves, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Normal

  1. Anne dit :

    J’aime trop dormir pour ne pas sauter sur l’occas’ dès que je peux 🙂 mais c’est surtout le fait de rencontrer un agriculteur qui m’a fait rentrer dans la normalité malgré moi… Dans ce milieu, les couche-tard lève-tard sont des feignasses qui ne méritent pas de traitement meilleur que le chien… Et je te raconte pas comment le chien est traité… Moi, en colère…. Oh ! À peine… Tu es une des personnes des plus normales (dans mes courbes de Gauss à moi !) de mon entourage (virtuel)… Si on y ajoute les collègues de boulot, j’en déduis que les agriculteurs sortent carrément des courbes !
    Mais je préfère le riz dans une assiette, par contre 🙂

  2. Normalité : rêve ou cauchemar des zappeuses ?

  3. Casque Houille dit :

    Tu es issue d’une famille pas normale , qui a toujours fait une différence entre normal et bien , entre normal et sain . Ma mère avait même légèrement tendance à assimiler norme ( loi du plus grand nombre ) et médiocrité , connerie . Je ne suis pas vraiment plus indulgente qu’elle . Le conformisme m’agace , et les personnes que j’admire le plus sont celles qui suivent leur propre chemin sans s’empêtrer de conventions . Quand tu étais petite et que je donnais des cours de danse , et que je dansais dans une petite compagnie , je rentrais très tard , et je n’avais pas sommeil avant deux ou trois heures du matin . Ta baby-sitter Sophie t’avait fait manger , lu une histoire et couchée , et tu dormais profondément . Comme tu avais un grand lit , je venais m’allonger près de toi un petit moment , sans bruit , mais souvent , sans pourtant te réveiller , tu faisais un sourire ou tu glissais une petite main toute douce dans mon cou . Tu avais l’âge où les petites filles sont paraît-il amoureuses de leur père . Tu ne connaissais pas le tien . Entre nous deux un lien très fort , très tendre , mais pas exclusif , grâce à un entourage familial et amical très présents et chaleureux . Moi non plus , je n’ai pas été une mère normale . Certains jours , j’ai l’impression que je dois t’en demander pardon . À d’autres moments , je crois que cette différence a été à l’origine de ton émancipation .
    Quoi qu’il en soit , je crois qu’on ne choisit pas . On ne peut pas se forcer à être quelqu’un que l’on n’est pas . Ni se brider en permanence . Autant s’épanouir et être en harmonie avec soi-même , c’est encore le mieux que l’on puisse offrir à ceux que l’on aime .

    • CChristine dit :

      Madame Casque Houille, vos mots sont si touchants. Votre fille a bénéficié d’un bien bel entourage. Merci… pour les lecteurs du blog !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s