Cartes

Bon j’avais dit que je bloguerais, après le tarot. Et ça y est, the tarot is over. Bloguons. Bon j’ai pas la moindre idée même embryonnaire d’une ébauche de sujet, mais j’ai bu que 2 verres de blanc, autant dire que j’ai de la reprise.

Tout d’abord, installons-nous. Verre plein : check. Clopes & cendrier : check. Vidange vésicale : check [oui je suis extrêmement glamour, je sais]. Cul sur le canapé avec ordi sur les genoux : check. Mais surtout, ce soir, en guest-stars, nous avons [roulements de tambour] …. Pimprenelle et Youpinette, mes deux comparses bad-girliennes, également vautrées sur le canapé à mes côtés. En train de visionner un long métrage intellectuel. Enfin étant donné notre atteinte hépatique aiguë et l’âge mental moyen, Madagascar 3, c’est intellectuel.

Oui vous qui me lisez à jeun (grave erreur !), vous êtes consternés, mais sachez qu’elles, au moins, viennent de glousser à la lecture de ces premières lignes.

Quoi, quoi, le devoir qui m’appelle ? Qu’ouï-je ? Un deux-tons ? Ah shit, c’est dans le film. Alors sinon, que vous dire. Euh…

J’ai une bonne nouvelle : l’enfant s’est mise à Tintin. Bon certes, politiquement c’est pas encore ça, mais enfin c’est déjà moins débile que les Winx. Les trucs creux, c’est pour les adultes. Quand on est enfant, on a encore un cerveau en plein développement, un foie vierge de toute beuverie, bref on a, plus pour longtemps, du potentiel, faut pas le gâcher. Alors qu’adulte… Donc Tintin, c’est une bonne nouvelle. Prochaine étape : Astérix et le Génie des Alpages. Faut pas traîner, avant que ne débute la lente et vertigineuse chute conduisant à regarder des dessins animés à 30 piges passées, à 02h du mat, en picolant, fière d’avoir su envoyer 3 SMUR dans la journée. La déchéance arrive plus vite qu’on ne le croit. Et encore j’arrive à faire semblant de lire le NEJM. [Private joke à multiples lectures]

Deuxième bonne nouvelle : je suis pas la seule à être complètement azimutée. Y’a au moins aussi les scénaristes du film.

Et jamais deux sans trois, [longues minutes de galère à chercher, avant que la suite ne tombe telle une évidence] je vais enlever mon pull. Immédiatement.

Et puis voilà. J’ai rien, vraiment rien à dire. [Minute violons] Le succès de ce blog grandissant, mon souci de l’anonymat va croissant. C’est bien joli, de modifier des détails, mais je ne veux pas nuire au secret. Oui, ça me pose question. [Minute violoncelles] Et puis y’a la déconnade et le monstrueux cynisme dont je peux faire preuve. Qui sont ma façon de rire de l’horrible sans changer quoi que ce soit à l’humanité avec laquelle je vis mon taf (je crois par ailleurs avoir montré patte blanche à ce sujet), mais de ne pas en emmener le dramatique jusqu’à chez moi. Pimprenelle me disait tout à l’heure, avec son œil diable : «mais où tu passes tes nerfs après ton taf ?». «Sur ça», lui répondis-je, en parlant de ce blog.  Voilà. Lorsque je ne suis pas certaine de pouvoir totalement garantir le secret médical, ou quand c’est trop personnel, je mets un code d’accès aux articles. L’autre jour, j’ai publié une histoire triste, racontée avec ironie. En accès libre. Certains lecteurs ont été choqués par cela. J’ai ajouté un code, a posteriori. Pour la première fois, un post que je pensais lisible, je l’ai retiré d’une visibilité publique. Eh bien c’est con, mais ça m’a refroidit.

Lecteurs, je crois que je vais continuer à écrire. Sur le même ton, parce que c’est moi. Et j’ai pas envie de me retenir pour épargner les âmes sensibles. Z’avez qu’à pas lire, personne ne vous y oblige. Y’a des jours comme ça, où en étant assez crevée pour le dire, je vous avoue que j’en ai assez de me culpabiliser de faire mon taf du mieux que je peux, quitte à ce que ça passe aussi par un exutoire blogorrhéique. Fuck off, trolls.

À tous les autres, grands courageux qui me lisent sans bleuir : LOVE.

Publicités
Cet article, publié dans Gourbi, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Cartes

  1. Kez dit :

    Ben moi j’aime pas les notes avec un code d’acces parce que j’ai pas le code et que je peux pas lire les notes. Surtout que je vous lis depuis longtemps. Mode Stroumph grognon off.

    C’est marrant tous ces gens qui pensent que la mort, souffrance cela doit être propre, invisible….

    Cela me rappelle mon directeur de communication, qui dans un communiqué de presse annonçant l’enregistrement d’un produit, ne voulait pas que l’on parle de décès… Ce n’est pas positif… Euh comment dire j’ai eu un blanc. Notre produit est bon sans aucun doute mais on n’est pas à Lourdes non plus… Bref continuez, cela vous fait du bien. C’est intéressant et cela aidera peut être certains à réaliser que vous faites un travail difficile et que vous n’êtes pas des machines.

  2. yannbbb dit :

    Hors de questions de bleuir, pas envie de me retrouver avec Gargamel sur le nez…
    Merci pour vos récits, comme dirait un autre blog, VRAIMENT merci.

  3. Zoralie dit :

    Adre ftw. Fuck les trolls. Oueeeeee. Vive Adre.

  4. Babeth dit :

    ben moi, tant que tu continues à m’envoyer les codes sur twitter, ça me va. Et puis, quand j’aurai fini d’allaiter, je reprendrais bien un ptit verre de blanc 🙂

  5. Julie dit :

    Love itou ! L’ironie, c’est bien.

  6. docnmama dit :

    Continuez, c’est votre blog à vous non mais !
    Eventuellement si ça peut choquer et pour vous protéger des trolls, une petite phrase de prévention en début d’article et vous êtes couvert, s’ils aiment pas mais ont continué à lire, c’est leur faute ! (j’ai écrit il a longtemps un article sur une fausse couche, et ai choqué, rajouté par la suite un message d’avertissement en début d’article, mais pas voulu retirer mon article qui était important pour moi)

  7. CChristine dit :

    Je découvre ton blog et je t’encourage vivement à continuer d’écrire… tout ce que tu veux car tu le fais bien ! et les lecteurs ne devraient pas être choqués en connaissant un minimum ton activité ! tes textes sont vivants, ça fait du bien. Merci.

  8. doctorette dit :

    ça y est j’ai tout lu, et j’adore!!! le blog, l’écriture, la façon de raconter toutes ces situations, et surtout surtout le Démon de la connerie! est ce que j’ai droit à des codes d’accès aux messages protégés pour avoir encore quelque chose à lire? merci d’avance si c’est possible!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s