Coïncidence

Z’avez remarqué l’inquiétante similitude entre les mots «enfant» et «enfer» ? Croyez pas que c’est un signe ?

Je parle pas de MA progéniture, qui est tout simplement merveilleuse. Ni celle que j’emprunte régulièrement, et qui avait même invité une copine à elle ce soir [Dédicace : «Cocotte-minute» & «Lé-o-pard».]

Demain, j’accompagne la classe de Petit Caillou au cinéma. Pourquoi bordayl me suis-je proposée pour cette tâche ingrate ? Hein ? Pourquoi ? Probablement dans un instant de vouloir-être-une-bonne-mère-itude. De fait, ça m’a pris, et déjà je regrette amèrement ce geste consistant à écrire dans le cahier de liaison : «Si vous le souhaitez je suis disponible pour accompagner la classe» en réponse à la requête de l’institutrice.

J’imagine d’avance le groupe de 4 ou 5 morveux qu’on va m’assigner. Sans même ma propre princesse. Bah oui, elle est trop sage. Les enseignants successifs se sont vite aperçus que de toutes les mamans accompagnatrices, j’étais celle à qui il fallait refiler les insupportables. Ça en devient caricatural. Dès le moment de se mettre en rang, y’a dans mon groupe de merdeux ceux qui savent, dont l’indiscipline est notoire depuis le jardin d’enfant, et qui se métamorphosent en sages-comme-des-images dès qu’on leur dit qu’ils sont avec moi, au premier regard. Et y’a ceux qui savent pas encore, et qui sont trop stupides pour remarquer que si Kévin, le plus grand casse-c……. que la classe ait jamais connu, se tient à carreaux d’entrée de jeu, c’est peut-être pas un hasard. Oui je suis un monstre, je déborde d’ignominie. Les gosses qui hurlent / qui traversent pas calmement comme on leur dit / qui chuchotent pendant le film / qui se détachent dans le bus … je les snipe, je les humilie, j’emploie mon plus terrifiant regard noir pour leur asséner sèchement des remises à l’ordre sans appel qui feraient d’eux la risée des autres gamins si eux-aussi je ne les fusillais pas, l’instant suivant, du regard.

Ça marche du feu de dieu, cette histoire. Les autres mères, celles qui alors que les mômes ont 7 ans leur font encore gouzi-gouzi (ce qui au final me semble bien plus irrespectueux à leur égard), m’adressent parfois des yeux allant de la réprobation craintive à la terreur admirative mais incapable. Leur offrant une version adaptée à l’adulte mièvre de la noirceur méchante de mon revolver ophtalmique, j’ai finalement raison de leurs remarques lorsqu’elles réalisent que mon groupe, non content d’être le seul à se distinguer par sa sagesse (alors qu’au départ, étant donné sa composition, c’était pas gagné), est aussi celui qui profite le plus de la sortie, et que les marques d’affection que me portent gamins et gamines prouvent que la torture psychologique que je leur inflige ne les empêche pas de vivre.

Ils se relèvent en effet très bien de mes «C’est quoi que tu comprends pas, dans la phrase «assieds-toi» ???» et autres «Dis-moi, au juste, tu es sourd, ou stupide ?». Ils se relèvent très bien, mais simplement ils attendent mon approbation pour ça.

Ça vous fait peut-être rire, clairement ça soulage les instits, mais ça me fatigue. L’idée que même si à force, la plupart ne nécessitent aucune piqûre de rappel, ou alors juste un tout petit snip presque gentil, y’aura forcément un sale gosse dans le tas. Un sale gosse qui ne passera pas à 10 cm des roues d’un chauffard parce que bibi accepte d’être le mauvais objet, tant il sera terrifié à l’idée que je le vois s’éloigner de plus de 3 cm de la file d’oignons puériles alignés sur le trottoir. Si seulement je pouvais leur infliger une anesthésie générale pendant la projection du film. Pas seulement les miens, non, ceux-là, après le chemin aller en ma compagnie, n’osent déjà plus moufter. Ceux des autres groupes. Qu’ils se taisent. Qu’ils regardent les images défiler à l’écran, avec leurs petits yeux d’enfants, ou à défaut qu’ils soient endormis.

Et en plus, pour accompagner la classe de Petit Caillou au cinéma, va falloir que je sacrifie ce qui aurait pu être une grasse matinée.

Bullshit.

Publicités
Cet article, publié dans Bibiland, Brèves, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Coïncidence

  1. zigmundberthold dit :

    t’es mal ma pauvre … je compatis même si je rigole

  2. Ha ha ha tu es magnifique ! (Et bienvenue au club : ça me rappelle quand j’étais surveillante d’internat ;))

  3. Babeth dit :

    Je me suis tapé TOUTES les sorties scolaires d’Amélie pendant 3 ans… Puis j’ai cédé la place au papa. Ô joie, ô bonheur, ô grasse matinée chérie!!!! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s