SPG

Je voulais écrire à propos du SPG, le Syndrome Post-Garde, l’autre jour, mais je n’étais pas en SPG. Ça collait pas. Il me faut y baigner pour vous le narrer. Alors ça se manifeste par quels symptômes  ce fameux syndrome ? Perso, voici l’étendue de la sémiologie que l’on peut retrouver.

Sommeil. Très sommeil. Puis plus du tout. Puis beaucoup. Ah zut, y’a la gamine à aller chercher à l’école dans un délai < 1 cycle de sommeil entier, inutile d’aller se coucher.

Le chat semble actif. Si si. Je l’ai vu, là, il vient de bouger. Ne pas s’y fier. C’est juste par contraste. Ça reste un chat. Il ne fait que se reposer.

– Dans la série « hallucinations visuelles», se méfier des troubles de la vision des couleurs. Regardez la photo ci-dessous. Il y a quelques heures, vous étiez de garde en SMUR. De quelle couleur était le feu ? Ben vert, évidemment. Et bien maintenant, faites attention, il est rouge.

Désorientation temporelle. Exemple : vous étiez de garde le lundi soir. La nuit de boulot est finie, quel jour sommes-nous ? Un lundi. Enfin c’est ce que vous dit le SPG. Pas de vrai dodo = pas de changement de jour. Tout à l’heure on était lundi, donc maintenant on est encore lundi. CQFD.

Véritable distorsion temporelle relative à l’écoulement anormal du sablier éternel. Exemple : les petits-trucs-à-faire-en-5-minutes prennent un temps X selon la formule post-gardienne détaillée ici, [T temps, S sorties, G gardes, N nullité, P pfffff, M morosité, O oubli, D dodo, U utilité, H harmonie) : X = T [temps normalement nécessaire pour le petit truc]+ S[nombre de sorties SMUR après minuit]  x G[nombre de gardes sur la semaine écoulée] x N[proportion de sorties sans gestes de réa] x P[coefficient d’ennui des trucs à faire en SPG, pour paperasse à trier compter 3000] x M[inverse de l’ensoleillement sur une échelle de 100] x O[coefficient des choses que j’ai oubliées dans la formule/ D[nombre d’heures de grasse mat après garde + 0,35 x nombres d’heures de grasse mat dans les 48h précédent la garde (attention de principe nul si gardes enchaînées)] x U[coefficient d’avoir l’impression d’avoir sauvé des vies] x H[harmonie avec l’équipe SMUR, les pompiers ou ambulanciers privés, la régul et le service d’accueil]   . Ce qui nous fait en résumé : X = T + (S x G x N x P x M) x O / (D x U x H)

Gépé-éssite aiguë transitoire. C’est quand votre GPS interne est atteint, en particulier sa fonction «calcul du temps de trajet». Vous étiez de garde en SMUR la veille. Combien de temps mettiez-vous à traverser la ville à 18h ? Moins de 10 minutes. Donc le lendemain, vous avez prévu de passer prendre une amie à l’opposé de chez vous, puis d’aller à un point B encore loin. Et pensez pouvoir faire le tout en 15 minutes. Oh merde, pourquoi les autres véhicules ne se poussent pas comme hier ? 

– Une logorrhée sentimentaliste et refaisonlemondiste. Avec une sorte de candeur qui ne me caractérise pas particulièrement le reste du temps. C’est toujours les lendemains de garde que j’ai envie d’écrire des lettres témoignant de mon affection à tout le monde. À force j’ai l’habitude et je me retiens. Maintenant ce que je fais ce que j’écris des billets ici.

Une dyscalculie mêlée de troubles de l’interprétation des nombres. Ce symptôme est généralement associé à un autre : la fièvre acheteuse. Vous êtes de repos de garde. Dans la vitrine d’une boutique, vous apercevez ce magnifique meuble/fringue/objet de convoitise. Quel que soit le nombre inscrit sur l’étiquette, voici ce que vous lisez :

Je pense que mon banquier sait quand je suis de repos de garde.

Des troubles de l’appétit. Habituellement plutôt méga-féculo-fromageo-vore, votre estomac estime que le café sucré constitue un aliment de grande qualité. À condition d’en boire beaucoup. Cependant, par un hasard qui demeure scientifiquement inexpliqué, votre appétit naturel renaît dès lors qu’il existe quelque chose de déjà prêt ou qu’il suffit de faire réchauffer au micro-ondes.

– L’émission d’ondes wifi perturbatrices du fonctionnement de votre ordi et smartphone. Probablement liée à l’accumulation d’électricité statique en rapport avec le maniement des couvertures de survie protégeant vos patients pendant votre garde. Empêche de façon élective vos appareils de se connecter sur les sites internet à caractère non-ludique.

Rien-comprennite. Associée aussi à la rien-souvenite.

Acutisation de la connerie.

Bon ben voilà, en raison de certains de ces symptômes, je crois avoir oublié la moitié des trucs. Pas grave, je vais le publier, et je ferai des mises à jour au fur et à mesure que les 2 neurones réapprendront à communiquer leurs idées.

Advertisements
Cet article a été publié dans Whatis ?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour SPG

  1. Ptite externe dit :

    En lisant SPG j’ai cru que tu allais parler de la splénopancréatectomie gauche, comme quoi pas besoin d’être en post-garde pour que les deux neurones qui fonctionnent en alternance décident de décéder en même temps …

    C’est là que je bénis la faible rémunération des gardes d’externes : rien n’est jamais « pas cher » pour nous !

  2. Fleur dit :

    Ressemble un peu au mien : dilatation du temps et acutisation de la connerie
    2H30 pour arriver à passer sous la douche et m’habiller, et mince c’est 11h15 il faut préparer le repas.., puis devant un jeu débile et le fond de la casserole brûle et il faut l’après-midi pour nettoyer, tiens, si j’accrochais ce tableau , mince pas de clous, tant pis c’est pareil avec des épingles (qui explosent sous le marteau).
    Une journée à part !

  3. armance dit :

    Il manque juste l’hémicranie pulsatile accompagnée de sa photo-phonophobie, parfois accutisée par l’hypercaféinémie que l’on espère compensatrice des accès de somnolence brutale, mais en fait, ça marche jamais et ça empêche les siestes-éclair vaguement récupératrices.
    Je suis sujette à l’achat compulsif de BD dans ces cas là, mais il me faut ensuite des mois pour trouver le temps de les lire…

  4. zigmund dit :

    bien que mes journées soient cent fois moins épuisantes que les tiennes j’ai un genre de syndrome post consultation ressemble au tien et qui augmente avec l’âge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s