Avant, après

Avant :

J’allais travailler. Et quand j’y allais pas, mon taf me trottait dans la tête. Parfois, je trouvais 1 ou 2 étudiants à qui raconter ce qui me trottait dans la tête. Sinon, mon homme se farcissait le récit de ce qui me trottait dans la tête. Non contente d’avoir mes propres histoires de boulot qui trottaient dans mon crane, j’allais lire les récits de mes confrères et consœurs etc. Je trouvais que c’était vachement bien ce qu’ils écrivaient. Que jamais j’aurais la patience ni le talent pour écrire. Je n’osais pas commenter leurs écrits. Ni les partager sur les réseaux sociaux.  Je retournais travailler.

Après :

J’ai commencé à écrire ce qui me trottait dans la tête. Les histoires de boulot comme les accès fulgurants de connerie. Ça a drôlement déchargé mes étudiants et mon homme qui ont pu recommencer à respirer un peu. Y’a des gens qui se sont mis à lire ce que j’écrivais. Y’en a même qui ont partagé des liens vers ma prose sur des réseaux sociaux. Je me suis mise à emprunter les jouets de mes gamines pour faire des montages photos débiles. Y’a des gens qui aiment ma façon d’écrire (au lance-pierre), qui rient à mes formulations et jeux de mots, et les photos des jouets de mes gamines. J’ose commenter et partager les écrits trouvés sur la toile. Demain, je retourne travailler.

Bref, je suis devenue une blogueuse. Mais j’me soigne.

Dédicace à @zigmundoph. Entre autres.

Publicités
Cet article, publié dans Connerie fulgurante, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Avant, après

  1. docadrenaline dit :

    Chère DocAdrénaline,
    Tes posts sont d’une nullité consternante, en particulier celui là.

  2. docadrenaline dit :

    C’est pas faux, comme dirait l’autre.

  3. Doclili dit :

    Chère Docadrénaline,

    Veuillez s’il vous plaît foutre la paix à Docadrénaline et laissez la nous faire marrer, j’adoooore.

    Bonne continuation

    Doclili

  4. armance dit :

    Ca ne vaut pas un divan, mais c’est vrai que c’est un formidable terrain de jeu!

  5. Linoa dit :

    Hihi! J’adore le concept de l’auto-trolling! Personnellement je me rend de plus en plus compte que le blog me sert de mini-thérapie… Souvent une « histoire » me reste en tête des mois durant et quand je suis prête a l’écrire généralement j’arrive aussi à la « déposer » en meme temps. Heureusement qu’on a des petits bonheurs aussi sinon mon blog serait à se flinguer…. Ce que j’adore chez toi, c’est que tu peux nous faire rire avec les pires trucs! J’ai en tête l’histoire de l’Appolon en sale état (et du respi de l’hélicoptère en non moins sale état) j’en avais des sueurs froides étendu même temps j’étais morte de rire!

  6. farfadoc dit :

    C’est bizarre, hein, cette sensation de pouvoir parler du boulot autrement… et de plein d’autres choses aussi du coup!
    (Est ce aussi bizarre que de se répondre à soi même en mode auto trollage, je ne sais pas… ;-))

  7. Sobreizh dit :

    Bonjour, je te lis depuis quelques temps, j’adore tes histoires et la manière que tu as de les raconter… Je suis infirmière et mon projet est de travailler en SMUR, alors ce blog est parfait pour moi ! Serait-il possible d’avoir les mots de passe pour les 2 articles protégés s’il te plait ?

  8. El Doctor dit :

    C’est super bien d’être blAgueuse
    Ça évide de se droguer les lendemains de garde
    Bravo, encore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s