Boulophone

Travaillons en musique.

* Moments du boulot

– Départ SMUR :

Quoi de mieux que le «Should I stay or should I go» des Clash ?

– Évaluation de la gravité :

Dès le premier regard, «I see when you’re weak». John Lee Hooker a-t-il fait du SMUR dans une autre vie ?

– Donner un bilan à la régul :

Composer le 15 et dire «I just call to say I love you» comme Stevie Wonder.

– Amener un patient instable au déchocage :

Le mea culpa du SMURiste Beck : «Loser». «I’m a looser babe, so why don’t u kill me ?»

– Régulation du SAMU :

«I was sleeping, gently napping, when I heard the phone …» Lou Reed «New York telephone conversation».

* Pathologies

– Prendre en charge un polytraum :

Parfois, «Everything is broken» comme le chante Bob Dylan.

– Intoxication médicamenteuse volontaire :

L’original et surtout sa merveilleuse reprise. «Toxic» par Britney Spears et par Yaron Herman. Marche aussi avec les intox au CO.

– Troubles du rythme cardiaque :

Quand le cœur fait n’importe quoi. «My foolish heart», Jazmine Sullivan.

– AVP :

Le blessé était-il ceinturé ? Son «Airbag» s’est-il déclenché ? (Radiohead).

– TC grave : 

Limiter le «Brain damage» en prévenant les ACSOS. (Pink Floyd).

– Détresse respiratoire aiguë : 

Police : «Every breath you take».

– Choc hémorragique :

Tom Waits intervient, parce que «Romeo is bleeding».

– La pédiatrie :

MGMT «Kids».

– Le décès : 

«Amen», Otis Redding.

* Prises en charges  médicales

– Intubation oro-trachéale :

Ok, vous sortir le «Tuba mirum» du Requiem de Mozart ici, c’est un peu capillotracté. Mais je l’aime trop.

– Réanimation cardiopulmonaire :

Cette chanson dont le rythme est celui des compressions thoraciques et dont le titre est parfait. Bee Gees, «Staying alive».

– Regarder les pompiers faire un massage cardiaque :

Air, «Sexy boy». Ok, c’est une boutade.

– Mise en place d’un entrainement électro-systolique externe :

Et connecter les patchs au scope. «Plug it in» par Basement Jaxx.

– Analgésie :

«When it hurts so bad» (Lauryn Hill), faut pas hésiter à dégainer la morphine.

* Quand y’en a plus y’en a encore

– Une équipe SMUR :

«Four in one» dans la VL, Thelonious Monk.

Communication radio :

Kraftwerk «Radioactivity».

– La caserne des pompiers :

Chantée par Jimi Hendrix, «Red house».

– La jubilation lorsqu’une vie est sauvée : 

«I feel so good» (Muddy Waters) voire «Heroes» (David Bowie).

– Départ hélico : 

«Aerodynamic» (Daft Punk).

– Ça vole pas en hélico :

Parce qu’y a des «Clouds» (Django Reinhardt).

– Être de garde au SAMU :

Souvent «Les 24h démentes» (Martial Solal)[pas trouvé sur YouTube !], avec les équipes «Let’s spend the night together» (Rolling Stones), du soir «Save tonight» (Eagle Eye Cherry) au matin «End of the night» (The Doors).

Advertisements
Cet article, publié dans Connerie fulgurante, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Boulophone

  1. Gélule dit :

    Départ SMUR? « I’m on the hiiiighway to heeeelll » 😉

  2. Gus91 dit :

    lendemain de garde
    i go to sleep « Pretenders »

  3. Ca fait du bien de se défouler!

  4. Casque Houille dit :

    Très sympa !

  5. Niphargus dit :

    « In the death car » pour les AVP avec désincarcération!
    (PS : c’est la musique d’attente téléphonique du leader mondial des fauteuils roulants, ça me fait toujours beaucoup rire)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s