Hypo

Bon, les amis, l’heure est grave, je crois que je fais une hypo. Une hypo-chocolatémie aiguë.  Nan, j’en vois déjà qui rigolent ! Vous vous rendez pas compte ! C’est super grave ! Je manque de chocolat, et y’en a pas. J’ai l’humeur maussade, et point de chocolat.

Je suis nulle, mauvaise, à chier. Inutile de chercher la mention inutile à rayer, y’en a pas. Le miroir m’a dit que je ne ressemblais à rien, ce qui lui prend de temps en temps, mais là où je le trouve pas sympa, c’est de me dire ça alors qu’il n’y a plus de chocolat. Discuter avec ma meilleure amie et voir mon filleul avec elle m’a confirmé que j’étais une mère nullissime ET une amie nullisssime ET une marraine à jeter. Bon question boulot et qualités de compagne, on le savait déjà. Question sœur, fille, etc, aussi.

Je ne lis pas. Non c’est vrai, je ne lis pas, je prétends que j’ai pas le temps, mais en fait c’est parce que c’est trop compliqué pour moi. Je ne me cultive pas, globalement. Je ne fais pas la cuisine, parce que ça me fait chier, je fais très peu le ménage, je ne me suis même pas occupé des plantes et du jardin cet hiver, bref je n’ai pas cultivé mon jardin, au propre comme au Voltaire-figuré. Je ne fais aucun effort. Rien, nada, que dalle. Alors bien sûr, y’a les gens qui me rencontrent et qui se disent que de loin, j’ai peut-être l’air intéressante  mais enfin dure est la chute lorsque ils s’aperçoivent que ma principale activité est de procrastiner. Pire, mon truc, c’est d’oblomoviser. En français, je branle. J’enfile les perles. Sans faire de colliers.

De temps en temps mon entourage s’insurge devant tant de nullité et d’inutilité. A raison. Z’ont signé un contrat d’engagement de longue durée, et en fait s’aperçoivent que la marchandise est frelatée. Z’ont cru que j’étais quelqu’un de bien, mais en fait non. Vraiment pas. Pourrie. J’en suis vraiment, sincèrement désolée, de cette sombre arnaque dont ils sont les victimes, MonChéri en particulier, mais aussi le reste de ma famille et mes amis. On leur a vendu du rêve, et en fait c’est une pourriture puante d’ego, incapable de faire quoi que ce soit d’utile ni d’agréable, bref un boulet, qu’on leur a refourgué. Alors étant désolée, je fais l’erreur de dire que je vais changer, devenir autre chose qu’une nullité, au moins ne pas empirer, et à force je me demande si c’est pas pire pour eux de se rendre compte à chaque fois que j’en suis incapable.

Bon mais d’habitude je le vis très bien, d’être un fardeau pour mes proches, une erreur de la Nature, etc. Je le range dans un coin de ma tête pour pas y penser, et je vis très joyeusement ma condition. Et là … Y’a plus de chocolat. J’ai le moral qui plonge, et plutôt que de me sortir les doigts afin de me faire apprécier, plutôt que de me réjouir de la chance que j’ai, ben je pleurniche, sur ce blog, séance tenante.

Comme quoi, ça tient à pas grand-chose.

Ooooh, mais c’est quoi, ça ? Là, au fond du placard ???? Ooooooooooh ! Bon, c’était pas du comme ça que j’aurais préféré, mais ça ira très bien. De quoi traiter mon hypo-chocolatémie aiguë, dont vous venez de bloguesquement faire les frais.

Je vous laisse alors … Déjà point un sourire à la simple vue de l’alimentidote [Et si en plus naît un néologisme-pourri de ma spécialité, c'est que c'est bon signe !]

About these ads
Cette entrée, publiée dans Spleen, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

5 réponses à Hypo

  1. Gélule dit :

    Toi tu viens de trouver la plaque de chocolat à cuire, le truc que tout chocolatvore finit par manger parce que sans chocolat c’est pas possible (voire, pour certains, déguster, parcheke chafé dé grosbouts mioum mioum).

  2. Ptite externe dit :

    Mouhahaha c’est pas méchant mais en te lisant je me sens mieux, je pense qu’on est un peu pareilles. Quoique c’est pas très rassurant de voir que ça ne va pas changer plus tard.

  3. Casque Houille dit :

    Le pire , c’est qu’on t’aime comme tu es …

  4. Meilleure Amie dit :

    Et ta meilleure amie se dit qu’il faut décidément qu’elle veille à te réapprovisionner régulièrement en chocolat afin d’éviter que ton cerveau en manque ne parte en délires… T’en foutrais des "mère nullissime ET une amie nullisssime ET une marraine à jeter"… IL ME FAUT UNE PATIENCE!…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s